Translittération du grec

From DPWiki
Jump to: navigation, search
DP Official Documentation - Proofreading
Langues: English Français


Translittération du grec

Si vous rencontrez du texte grec lors de la relecture, ils vous est demandé de tenter une translittération. Cela consiste à convertir chaque caractère du texte étranger en les lettres équivalentes du jeu de caractère Latin-1, pour produire une approximation de la prononciation du grec avec les lettres ordinaires employées en français. L'interface de relecture offre un outil de translittération du grec pour faciliter cette tâche.

L'outil apparaît en appuyant sur le bouton "Greek Transliterator" situé vers le bas de l'interface de relecture. Dans l'outil, cliquez sur les caractères grecs correspondant aux mots que vous voulez transcrire, et vous verrez apparaître les caractères latins appropriés dans le cadre de texte. Une fois que vous avez fini, déplacez le texte par copier-coller vers la page en cours de relecture. Entourez le texte transcrit avec les marques pour le grec, par exemple Ἀχιλλεύς devient [Greek: Achilleus].

Si l'outil de translittération n'apparaît pas lorsque vous cliquez sur le bouton, c'est peut-être parce que votre ordinateur bloque les fenêtres "pop-up". Assurez-vous que le logiciel autorise les "pop-up" depuis le site de DP. Sinon, vous pouvez vous référer à la table ci-dessous pour identifier les caractères et transcrire à la main. Si dans l'outil un clic sur l'un des caractères grecs produit un point d'interrogation "?", vérifiez que l'encodage de votre navigateur est défini comme étant "Europe Occidentale" (ISO-8859-1) et non Unicode (UTF-8). Ce paramètre se trouve typiquement dans le menu "affichage" de votre navigateur.

L'alphabet grec

Voici les formes usuelles des lettres de l'alphabet grec:

Majuscule Minuscule
Nom de la lettre Image Translittération Image Translittération
alpha Alpha uc.png A Alpha lc.png a
bêta Beta uc.png B Beta lc.png b
gamma Gamma uc.png G Gamma lc.png g [1]
delta Delta uc.png D Delta lc.png d
epsilon Epsilon uc.png E Epsilon lc.png Epsilon2 lc.png e
dzêta Zeta uc.png Z Zeta lc.png z
êta Eta uc.png Ê Eta lc.png ê
thêta Theta uc.png Th Theta lc.png Theta2 lc.png th
iota Iota uc.png I Iota lc.png i
kappa Kappa uc.png K Kappa lc.png Kappa2 lc.png k
lambda Lambda uc.png L Lambda lc.png l
mu Mu uc.png M Mu lc.png m
nu Nu uc.png N Nu lc.png n
xi Xi uc.png X Xi lc.png x
omicron Omicron uc.png O Omicron lc.png o
pi Pi uc.png P Pi lc.png p
rhô Rho uc.png R Rho lc.png r
sigma Sigma uc.png S Sigma1 lc.pngSigma2 lc.png s
tau Tau uc.png T Tau lc.png t
upsilon Upsilon uc.png U Upsilon lc.png u, y [2]
phi Phi uc.png Ph Phi lc.png Phi2 lc.png ph
chi Chi uc.png Ch Chi lc.png ch
psi Psi uc.png Ps Psi lc.png ps
oméga Omega uc.png Ô Omega lc.png ô

Si vous rencontrez une lettre qui ne ressemble à aucune de celles indiquées ci-dessus, voyez plus bas les variantes et les ligatures.

Lettres majuscules

Notez qu'un grand nombre des lettres grecques majuscules ressemblent comme deux gouttes d'eau aux lettres de l'alphabet latin:

A, B, E, Z, I, K, L, M, N, O, T, Y.

Presque toujours, il est clair d'après le contexte si ce sont des lettres grecques.

Quelques autres lettres majuscules ressemblent à la minuscule correspondante:

Thêta Theta uc.png Theta lc.png Dans certaines polices de caractères, la barre centrale du thêta majuscule ne touche pas le reste de la lettre.

Dans d'autres polices, la majuscule ressemble à un thêta minuscule plus gros et plus rond.

Phi Phi uc.png Phi lc.png Certains polices de caractères ont un phi minuscule étonnamment grand, qui ressemble à une majuscule. Si tous les phi sont identiques, supposez qu'il s'agit de minuscules.
Chi Chi uc.png Chi lc.png Pour phi et chi, la principale différence entre la majuscule et la minuscule est le positionnement de la lettre respectivement au-dessus de la ligne d'écriture ou en-dessous.

Attention à:

H Eta uc.png Êta pas H mais Ê
P Rho uc.png Rhô pas P mais Rh ou RH
X Chi uc.png Chi pas X mais Ch ou CH

Regardez le mot entier

Tout comme dans l'alphabet latin, les lettres grecques peuvent se trouver au-dessus ou en dessous de la ligne.

Greekalphabets.gif

Une moitié de l'alphabet est formée de petites lettres qui ne dépassent ni en hauteur ni sous la ligne.

Greekletters 1.gif

Notez que cela inclut toutes les voyelles sauf êta ê.

Certaines lettres sont plus grandes et dépassent vers le haut:

Greekletters 2.gif

Et d'autres comportent des jambages sous la ligne:

Greekletters 3.gif

Dans certaines polices de caractères, les lettres bêta, dzêta et xi ont des jambages arrondis, ou le phi aura une hampe. Mais ce ne sont pas les parties significatives de ces lettres.

Lettres à multiples translittérations

Quelques lettres se transcrivent de différentes façons suivant le contexte.

Gamma

La lettre γ (gamma) est généralement transcrite par un g, mais on utilise n à la place avant certaines lettres:

Grec Translittération
γγ ng
γκ nk
γξ nx
γχ nch

Upsilon

La lettre υ (upsilon) peut se transcrire comme u ou y. En général quand l'upsilon suit une autre voyelle, utiliser u. Sinon, nous utilisons y (ce n'est pas une obligation: vous pouvez mettre u partout si vous préférez).


Signes diacritiques

En grec les voyelles peuvent comporter les signes diacritiques (ou accents) suivants:

Greek accents.png

Lors de la translittération, nous ignorons tous ces signes sauf le premier, l'esprit rude (de spiritus, signifiant "souffle"—en anglais, "rough breathing mark"). Si une voyelle est surmontée de l'esprit rude, nous indiquons cela en préfixant le mot par un h. Par exemple ces deux mots:

Rough smooth breathing.png

seraient transcrits respectivement en [Greek: hodous] et [Greek: odous].

Esprit rude

Hormis les voyelles, l'esprit rude peut également apparaître au-dessus de la consonne ρ (rhô). Tous les mots qui commencent par rhô contiennent l'esprit rude, ce qui explique la présence du h dans la translittération du rho: "rh" (notez que le h est après le rhô, à l'inverse des voyelles). De même, un double rhô au milieu d'un mot porte toujours l'esprit rude: par exemple διαρροια est transcrit en diarrhoia. Ceci est vrai même si l'esprit rude n'est pas présent au-dessus du rhô dans le texte imprimé.

Cas particuliers:

  • Si un mot commence par une voyelle majuscule, les accents y compris l'esprit rude sont souvent imprimés à la gauche de la lettre, plutôt qu'au-dessus de celle-ci. S'il y a l'esprit rude, convertissez la voyelle en minuscule et mettez le H en majuscules: hÊraklês devient Hêraklês.
  • Si le mot commence par une diphtongue (deux voyelles consécutives), l'esprit rude apparaît sur la seconde voyelle, mais dans la translittération le h indiquant l'esprit ira toujours au début du mot. (L'exception rare concerne les mots tout en majuscules, dans lesquels l'esprit rude est imprimé au début même en cas de diphtongue.)

L'esprit rude peut être combiné avec d'autres accents, ce qui peut rendre difficile l'identification de l'esprit rude, surtout quand le texte est peu lisible ou mal imprimé. Il peut alors être utile d'agrandir l'image. Si une voyelle possède à la fois un esprit rude et un accent grave ou aigu, l'esprit rude apparaît normalement à gauche sur l'image. Voici d'autres indices qui peuvent permettre d'identifier un esprit rude:

  • L'esprit rude n'apparaît qu'au début des mots. (Il y a néanmoins de rares exceptions.)
  • Si le mot commence par une voyelle, il doit normalement avoir soit un esprit rude (tourné vers la droite comme un C: Roughbr.png) ou un esprit doux (tourné vers la gauche comme une virgule: Smoothbr.png).
  • Si c'est un esprit rude, nous ajoutons "h" au début du mot transcrit. Si c'est un esprit doux, nous l'ignorons.

Le reste

Tous les autres signes diacritiques au dessus (ou en dessous) des voyelles sont des accents d'un type ou d'un autre, que nous ignorons sauf quand les commentaires de projet demandent explicitement à les conserver. Dans ce cas, voyez les détails dans Transliterating Greek/Marking Accents.

Exemple

Par exemple, cette suite de mots en grec:

Greek.png

contient des esprits rudes dans le premier et le quatrième mot. Nous ajoutons la lettre "h" au début de ces mots, et ignorons tous les autres accents. La ligne est transcrite ainsi:

[Greek: hoti tôn physei hê polis esti, kai]

Ponctuation

La ponctuation figurant dans le texte grec est incluse dans la translittération. Deux signes de ponctuation sont exactement identiques en grec et en français : le point et la virgule. Notez qu'en grec on ne met pas systématiquement une lettre majuscule en début de phrase, bien que les noms propres prennent généralement la majuscule.

Deux signes de ponctuation diffèrent de la ponctuation française : le point d'interrogation, et le "point en haut" (άνω τελεία).

  • Les impressions modernes du grec utilisent souvent un point-virgule ";" pour indiquer une question. Nous utilisons à la place un point d'interrogation "?".
  • Le "point en haut", ou "point-virgule grec" est un point situé vers le haut de la ligne d'écriture (un peu comme le point médian ·), et représente généralement une pause intermédiaire, comme notre deux-points ou notre point-virgule. Nous le remplaçons par un point-virgule ";" «à moins que vous sachiez qu'un deux-point est plus approprié».

Apostrophes

Les apostrophes à la fin de certains mots sont, en fait, des apostrophes, et ont un usage similaire à leur usage en français: elles indiquent des lettres retirées de la fin d'un mot. Incluez les apostrophes dans la translittération.

Les apostrophes peuvent également indiquer des nombres en "chiffres". Si la translittération est imprononçable et que le "mot" se termine par une apostrophe, il s'agit probablement d'un nombre (par exemple, rk' = 120, siê' = 218). Voyez l'article de wikipédia sur la numération grecque. Transcrivez les nombres comme ils apparaissent sur la page, ne les convertissez pas en chiffres arabes.

Point d'interrogation, ou point-virgule?

Si vous rencontrez un ; à la fin d'un passage en grec, comment savoir si c'est un point d'interrogation grec ou un point-virgule français? Parfois, on ne sait pas. Mais le contexte peut aider. Si le texte (non grec) suivant le passage grec est un début de phrase, le ; était un point d'interrogation et va à l'intérieur des marques [Greek: ]. Si la suite continue sans début de phrase, c'est plus probablement un point-virgule à l'extérieur du grec.

Inclure ou exclure?

Si un passage grec finit par un point, faut-il l'inclure dans les marques? On procède comme pour le formatage: si le passage grec est une phrase complète, ou un mot abrégé, on inclut le point dans les marques [Greek: ]. Mais alors, comment savoir si un mot grec est une abréviation? Le plus souvent il s'agit de titres d'œuvres abrégés, suivis d'un numéro de chapitre. Par exemple :

Hesiod, Ἀσπ. 574

est une abréviation : [Greek: Asp.] 574. Un autre exemple très courant est

κτλ.

qui est l'équivelent en grec de etc.—inclure le point.


Erreurs courantes

  • Mettre un 'h' devant toutes les lettres accentuées, et non juste avant celles comprenant un esprit rude. Voyez les Signes diacritiques.
  • Confondre kappa (κ) et chi (χ). Souvent ils ressemblent tous les deux à un x. Le chi est plus large, et ses deux jambes descendent sous la ligne. Le kappa est généralement beaucoup plus petit, et ne descend sous la ligne que dans des impressions anciennes, où il peut arriver que la jambe de droite se prolonge en s'incurvant sous une ou deux lettres.
  • Avoir des difficultés à distinger nu (ν), omicron (ο), et upsilon (υ). Le nu a un angle pointu en bas, au contraire de l'upsilon qui est rond. L'upsilon peut paraître presque refermé sur le dessus, mais il y a un petit espace, au contraire de l'omicron qui est un cercle complet.
  • Confondre l'esprit rude avec un accent aigu ou grave. L'esprit rude est courbé, les accents graves et aigus sont rectilignes.
  • Oublier la ponctuation. Alors qu'on se concentre sur les lettres, il est facile de ne pas remarquer la ponctuation également présente dans le texte grec. Cela se produit le plus fréquemment pour un point ou une virgule à la fin du texte grec. Vérifiez que toute la ponctuation est présente dans la transcription, y compris à la fin.

Indices

  • Les mots grecs ne peuvent se terminer que par une voyelle, ou les consonnes nu (ν), sigma (ς) ou rhô (ρ). Attention! "Sigma" inclut les lettres composées psi (p+s=ψ) et xi (k+s=ξ). Il y a quelques exceptions, mais elles ne concernent que quelques mots très courts que vous aurez bientôt l'habitude de rencontrer. Une apostrophe en fin de mot signifie qu'une voyelle a été retirée, on ne peut alors pas préjuger de la lettre avant l'apostrophe.
  • Si un mot finit en th', ch' ou ph' (θ, χ, φ avec apostrophe) le mot suivant aura presque toujours l'esprit rude.
  • Si la translittération est imprononçable, vérifiez que vous n'avez pas fait d'erreur. Il peut également s'agir d'un nombre, terminé par une apostrophe. cf l'article de wikipédia sur la numération grecque.

Le latin est votre ami

Certains mots grecs ont été repris en latin classique, et beaucoup de mots grecs ont été utilisés pour des termes techniques, scientifiques ou médicaux. Lorsque le mot latin est également donné, on peut souvent déterminer ce que devrait être le mot grec. Voyez les détails et exemples sur la page Le latin est votre ami.

Et encore

  • Vous ne verrez jamais un mot commencer par u (υ sans esprit rude). Sauf si le contexte rend plausible la mention de pots à cornichons [urchê].
  • Le mot [os] n'existe pas (ος sans esprit rude).
  • Le mot [chata] n'existe pas (χατα avec un chi).
  • Vous ne verrez jamais le mot [ôs] (ως sans esprit rude). Sauf si le contexte rend plausible la présence du mot "oreille" dans le dialecte dorique.

Points obscurs ou archaïques

Si le grec n'est pas votre tasse de thé, arrêtez de lire ici. On s'attend sur DP à ce que vous puissiez gérer une dose modérée de grec élémentaire à l'aide de l'outil de translittération et cette documentation. Mais vous n'êtes pas tenu de vous confronter à tout le spectre du grec ancien, allant des lettres inhabituelles aux ligatures cryptiques en passant par les fioritures décoratives mais illisibles. Un simple [**grec illisible] et un message dans le forum du projet suffit.

Mais si vous voulez creuser un peu plus, continuez à lire.

(le traducteur français se demande à ce point s'il veut vraiment en savoir plus...)

Deux lettres doubles

Cette forme de sigma: ς apparaît normalement uniquement en fin de mot. Si vous en trouvez une au milieu d'un mot, il s'agit presque toujours d'une lettre nommée "stigma", et la partie supérieure se prolonge généralement un peu vers la droite. Nous le transcrivons par st.

Ou lig.png Cette lettre est une façon concise d'écrire ou. Voyez-la comme un υ (upsilon) posé au-dessus d'un ο (omicron).

Variantes

Si vous voyez une lettre qui ressemble à un C majuscule dans un mot grec, c'est une autre forme de sigma majuscule nommée sigma lunaire. Nous le traitons généralement comme le sigma majuscule normal Σ, et le transcrivons par S.

Voici d'autres variantes courantes de lettres grecques. Elles sont indiquées entre deux lettres alpha pour bien matérialiser leur position par rapport à la ligne d'écriture :

Image Lettre Translittération
Var beta.png bêta b
Var gamma.png gamma g
Var kappa.png kappa k
Var pi.png pi p
Var rho.png rhô r
Var tau.png tau t

Ligatures

Dans les livres anciens, vous pouvez rencontrer des ligatures dans le texte grec. Cela signifie que certains groupes de lettres ont été rejoints et abrégés, au lieu d'être imprimés lettre par lettre. Hormis les lettres doubles signalées ci-dessus, voici quelques exemples :

Image Lettres grecques Translittération
Kai lig.png καὶ kai
Os lig.png ος os
Ro lig.png ρο ro

Les textes imprimés avant le 17ème siècle contiennent souvent de nombreuses autres ligatures, dont il existe des listes. Voyez cette page, ainsi qu'une liste encore plus complète sur ces deux pages : Page 1 et Page 2.

Liens utiles

  • Transliterating Greek/Marking Accents: comment traiter les accents en grec, si les commentaires de projet le demandent.
  • Project Gutenberg's Greek How-To
  • Le forum Greek Help où vous pouvez demander de l'aide ou faire corriger votre essai de transcription.
  • Le fil de discussion Greek Help dans le forum Post-Processing est lu par les mêmes personnes et fournira les mêmes réponses. C'est également l'endroit où poser les questions spécifiques au traitement du grec en post-processing, comme par exemple la façon de représenter le grec en HTML.
  • Greek Glyph Chart (Nombres grecs, et formes de lettres anciennes)
  • A Copious Greek Grammar (livre de grammaire de 1832 sur Google books avec un PDF téléchargeable)
  • L'article de Wikipédia sur la numération grecque
  • Script Teacher: un site pour apprendre de nombreux alphabets et polices, y compris le grec. Aucune des options de translittération proposées n'est identique à celle que nous utilisons sur DP, mais l'option la plus proche est la seconde (a b e ē).
To comment or request edits to this page, please contact jjz or John_NZ.

Return to DP Official Documentation Menu