Le latin est votre ami

From DPWiki
Jump to: navigation, search
DP Official Documentation - Proofreading
Langues: English Français


Cette information a été placée sur une page séparée pour éviter les confusions entre les exemples et les règles de translittération.

Le latin n'est pas dérivé du grec, pas plus que l'anglais n'est dérivé du français. Mais certains mots grecs ont été repris en latin classique, et beaucoup de mots grecs ont été utilisés pour des termes techniques, scientifiques ou médicaux. Quel intérêt? Et bien, parfois le mot latin, ou sa version en français, est cité dans le texte, que ce soit dans une note de bas de page, un aparté étymologique, etc.

Si vous avez le mot latin, vous pouvez souvent déterminer ce que le grec est sensé être. Si ça ne coïncide pas avec votre translittération, vous avez probablement fait une erreur. À moins que ce soit l'imprimeur. En tout cas le mot latin peut particulièrement rendre service si certaines lettres grecques sont illisibles, pour choisir entre un delta δ ou un thêta θ, ou quand vous ne pouvez interpréter à laquelle de onze taches d'encres possibles correspond une tache d'encre donnée. Le latin emploiera clairement d ou th, n ou i. Et si vous faites un blocage sur les κ kappa et les χ chi, le latin est là pour vous aider.


Substitutions de lettres

Dans la mesure du possible, les lettres grecques étaient changées en l'équivalent phonétique latin.

Consonnes

La plupart des lettres ne changent pas : β bêta devient b, δ delta devient d et ainsi de suite. Voici les principales exceptions :

  • κ devient c (prononcé k en latin classique).
  • θ, φ, χ deviennent th, ph (et non f), ch.
  • γ dans γγ, γκ, γξ, γχ devient n. On dirait un grand changement, mais ce n'est pas le cas. Comme ni le grec ni le latin n'avaient une lettre séparée pour le son ŋ (ou «ng»), ils le représentaient de manière différente.


Si le latin emploie... Le grec devrait avoir...
b β
c κ
ch χ
d δ
g γ
h- [esprit rude sur la première
voyelle ou diphtongue]
l λ
m μ
n ν
ng, nk, nch, nx γγ, γκ, γχ, γξ
p π
ph φ
ps ψ
r ρ
rh
s σ, ς
t τ
th θ
x ξ
z ζ

Voyelles et diphtongues

  • αι et οι deviennent ae and oe, qui est l'orthographe latine de ces diphtongues. Plus tard, la plupart furent réduites à un simple «e», par exemple «encyclopaedia» ou «comoedia» devenant «encyclopédie», «comédie».
  • ει devient parfois un simple i. (Histoire : Avec le temps, de nombreuses voyelles et diphtongues grecques se réduirent à un son «i»; cette diphtongue-ci fut la première à subir cette évolution.)
  • ου devient u, tandis qu'un υ isolé devient y. (Histoire : Au moment où les mots grecs furent empruntés en latin, l'upsilon υ ne se prononçait plus comme le latin u, et nécessitait d'importer la lettre grecque y. Pour occuper l'espace créé par ce changement phonétique, on s'était mis à prononcer ου pratiquement comme un u.)
  • ω/ο et η/ε fusionnés en o et e, le latin n'ayant pas les voyelles distinctes.


Si le latin emploie... Le grec devrait avoir...
a α
ae αι
au αυ
e ε ou η
i ι ou ει
Malheureusement, ça
ne s'invente pas.
o ο ou ω
oe οι
u ου
y υ


Finales des mots

Lorsqu'un mot grec était adopté en latin, on lui donnait la terminaison la plus proche en latin. Cela s'applique surtout aux noms et adjectifs (ne nous mêlons pas des verbes grecs). Quelques substitutions courantes :

Si le latin finit par... Il se peut que le grec finisse par...
-a -α ou -η
-us, -um -ος, -ον
-is -ις
-es -ης ou -ευς
To comment or request edits to this page, please contact jjz or John_NZ.

Return to DP Official Documentation Menu